Les professionnels et les aidants sont les deux maillons sont indispensables et complémentaires pour la prise en charge des personnes en situation de handicap intellectuel et cognitif.

 

 

La campagne #LeDroitdEtreJusteParent lancée par l’Unapei en 2020 est plus que jamais d’actualité. Elle rappelle que les aidants ne sont pas que des parents. Ils multiplient les taches et responsabilités, et vivent, trop souvent, un véritable parcours du combattant à chaque étape de la vie pour faire valoir leurs droits.

Cette campagne de l’Unapei permet de mettre en lumière le quotidien des aidants familiaux de personnes en situation de handicap intellectuel et cognitif. Elle lève le voile sur l’épuisement des milliers de parents, contraints de mener un combat quotidien pour que leurs enfants trouvent leur place dans la société.

Être aidant, c’est donc cumuler son rôle de parent à toute une palette de fonctions qui ne devraient pas revenir aux proches : gérer les démarches administratives et financières du proche, le soigner, prendre soin de lui, l’aider à se nourrir, à se laver, être à ses côtés jour et nuit… remplacer les enseignants, les infirmiers, les psychologues, les kinés… 

Être aidant, c’est assumer des responsabilités parfois très jeune lorsque son frère ou sa sœur, son père ou sa mère, a besoin de soutien, et qu’aucun professionnel ne peut intervenir ou qu’aucun établissement n’a de place d’accueil.

Faute d’accompagnement adapté pour son proche, l’aidant familial multiplie les tâches et revêt différentes casquettes. Ces rôles, trop souvent subis pour combler le manque d’accompagnements dont devrait disposer le proche en situation de handicap, impactent tous les pans de la vie de l’aidant familial.

La qualité de vie des aidants étant intrinsèquement liée à la situation de handicap de leur proche , l’Unapei demande aux pouvoirs publics de mettre en œuvre un accompagnement global, coordonné, de qualité et adapté aux besoins et aux spécificités de chaque personne en situation de handicap. La mise en œuvre d’un accompagnement réalisé par des professionnels valorisés et formés constitue la seule véritable réponse durable pour permettre aux aidants d’être avant tout des parents.